Menu

Ne jamais porter de coton en randonnée !

Le coton est certes une matière très douce et confortable pour couvrir le corps. Toutefois, il est à proscrire en couche de base lors d’une randonnée, qu’il soit en t-shirt, en chemise ou en pantalon. Ce n’est pas une simple question de confort, le coton peut vraiment tuer en randonnée par hypothermie.

Le coton humide rend malade

En randonnée, il est difficile de ne pas transpirer. De temps à autre, vous pourrez également vous tremper accidentellement lors d’une traversée de rivière par exemple. Le coton, tant qu’il est sec, est très confortable et d’ailleurs très sain. Lorsqu’il est humide, il devient une catastrophe. Le coton absorbe l’humidité sans l’évacuer à l’extérieur. Votre corps reste alors en contact de l’humidité et vous sentirez bientôt le froid sans pouvoir vous réchauffer avec des couches supplémentaires. Même si vous rajoutez des pulls, des vestes en polaires ou autres encore, vous n’aurez plus chaud et souffrez d’hypothermie. Votre corps épuisera toute son énergie pour pouvoir évaporer cette humidité. Il faut alors mettre une couche de base synthétique pour évacuer l’humidité (la transpiration) à l’extérieur.

Les autres inconvénients du coton

Vous pensez peut-être que tout se passera bien une fois votre t-shirt séché. Sachez toutefois que le coton met du temps à sécher. Alors, préférez toujours un vêtement synthétique du jour comme de nuit. Le coton humide peut également engendrer de l’inconfort. Il est d’abord très lourd et ensuite peut causer des frottements, surtout en contact avec votre sac à dos. La formation d’ampoules serait alors inévitable. Privilégiez alors les fibres synthétiques et la laine mérinos pour faire une randonnée.

No comments

Laisser un commentaire